Télécharger

Partager cette page

Matières premières

Index du contenu GRI
  • Coton

    Le coton cultivé aux États-Unis, en tant que culture vivrière et plante à fibres, est réglementé par le U.S. Department of Agriculture (USDA), le U.S. Environmental Protection Agency (EPA) et les normes de l’Administration de la santé et de la sécurité au travail (OSHA). Il s’agit donc de la meilleure combinaison de qualité et de valeur pour les produits Gildan fabriqués à partir de coton ou de mélanges de coton. Sous l’égide du National Cotton Council (NCC), de l’USDA et de nombreuses autres organisations, les agriculteurs américains ont continuellement réduit leur impact environnemental en améliorant constamment leurs pratiques agricoles.

    Depuis 2009, Gildan affiche fièrement la marque de Cotton USA sur ses emballages de produits de consommation et sur son matériel d’expédition. Cette marque de renommée internationale, autorisée sous licence par le Cotton Council International (CCI), symbolise les avantages inhérents au coton des États-Unis, qui est une culture hautement réglementée.

    Gildan a minutieusement opté pour utiliser principalement du coton provenant des États-Unis pour la majorité de ses produits. Nous reconnaissons qu’il existe des synergies entre les programmes sociaux, environnementaux et agricoles de l’industrie du coton américaine et les valeurs fondamentales du programme Engagement Authentique de Gildan.

    Sous l’égide de l’USDA, du NCC et de diverses autres organisations, les cultivateurs de coton aux États-Unis ont établi des partenariats avec l’industrie et le milieu universitaire afin de développer et de mettre en place de nombreuses pratiques et technologies de conservation agricole. Ces technologies ont permis de réduire de façon significative l’impact environnemental.

    Les variétés de semences ont augmenté le rendement des productions tout en réduisant la consommation d’eau et d’énergie, l’utilisation des terres et la fréquence et l’intensité de l’utilisation de produits chimiques. Les pratiques de conservation agricoles et les systèmes de pointe utilisés pour la surveillance des sols ont entraîné une réduction de l’érosion des sols et des impacts résiduels sur l’environnement. De plus, les systèmes de localisation GPS et de livraison, qui sont de plus en plus perfectionnés, permettent aux agriculteurs d’être plus efficaces au moment de la plantation, de la fertilisation et de la récolte, entraînant une réduction des émissions de gaz à effet de serre et de l’impact environnemental sur les sols et les écosystèmes avoisinants.

    Les agriculteurs de coton aux États-Unis sont tenus de se conformer aux lois et aux réglementations rigoureuses en vigueur aux États-Unis. Ces réglementations sont probablement parmi les plus rigoureuses dans l’industrie mondiale de la culture du coton. Elles offrent aux travailleurs un environnement de travail éthique et, puisque le coton est réglementé en tant que culture vivrière, les conditions de santé et sécurité dans les lieux de travail reflètent celles qui prévalent dans la culture des autres aliments qui se retrouvent sur notre table.

    Voici quelques faits à propos du coton américain :

    • Dans son ensemble, l’industrie du coton américain procure un emploi à plus de 126 000 personnes, dont les fermes produisent pour une valeur dépassant les 3,5 milliards de dollars. L’impact économique de l’ensemble de l’industrie du coton américain est estimé à plus de 21 milliards de dollars.*
    • Le coton américain est un produit réglementé à la fois à titre de culture vivrière et de plante à fibres par les organismes américains de réglementation (la USDA, la USEPA et la FDA). Il est donc assujetti aux normes environnementales rigoureuses qui s’appliquent aux producteurs d’aliments.
    • Les producteurs de coton américains offrent des conditions de travail éthiques et sécuritaires, qui respectent les droits octroyés aux travailleurs en vertu des lois et réglementations du droit américain et des normes de l’OSHA.
    • Le coton américain est une plante qui résiste bien à la chaleur et à la sécheresse, pour laquelle les deux tiers des superficies cultivées ne nécessitent aucune irrigation outre les précipitations.
    • Les deux tiers des producteurs américains ont recours à des méthodes culturales de conservation du sol qui permettent de préserver environ 907 millions de tonnes métriques de sol chaque année et d’épargner plus d’un milliard de litres de combustible de tracteur. Les méthodes culturales de conservation du sol diffèrent du travail du sol classique.  Elles réduisent l’érosion du sol et, par conséquent, les pertes de nutriments. Elles augmentent aussi l’humidité du sol et sa teneur en matières organiques.
    • La culture du coton américain a un bilan de fixation de GES net positif. Cela signifie que la fibre, les plantes et le sol absorbent davantage de GES que n’en émet l’ensemble du cycle de culture, de la préparation des champs à la récolte.

    * www.cotton.org/econ/world/detail.cfm

  • Point de vue de Gildan relativement au coton d’Ouzbékistan

    La vaste majorité du coton que Gildan utilise provient des États-Unis. Malgré tout, nous demandons à nos partenaires d’affaires de confirmer, par l’entremise d’une déclaration signée, qu’ils n’utilisent pas ou ne se procurent pas des fibres de coton provenant de l’Ouzbékistan. Nous continuons à travailler à l’amélioration du processus de traçabilité du coton utilisé dans nos produits. En 2013, Gildan a réalisé une évaluation de la traçabilité du coton pour un groupe de nos fournisseurs de fil de coton afin de s’assurer que le coton, le fil de coton ou les produits qu’ils nous fournissent ne contiennent pas de coton provenant de l’Ouzbékistan.

    Les fournisseurs qui ont été inclus dans cette évaluation ont été choisis en fonction de nombreux facteurs de risque, incluant leur proximité à l’Ouzbékistan et la quantité de fil de coton achetée par Gildan ou par les sous-traitants qui fabriquent nos produits. Ces évaluations sont effectuées par une tierce partie depuis 2014. L’évaluation consiste en un examen de la documentation sur l’origine fournie à Gildan par les fournisseurs de fil identifiés. À cet effet, un questionnaire portant sur le fournisseur du pays d’origine ainsi qu’un modèle de calendrier des balles et des regroupements furent utilisés. Le questionnaire visait à collecter des informations sur les activités et processus de production des fournisseurs de fil, notamment des renseignements sur leurs propres fournisseurs, et à confirmer l’origine des fibres brutes et autres matières premières. Ces évaluations nous ont permis de conclure que le risque que nos produits contiennent du coton de l’Ouzbékistan était faible. Nous vérifierons dorénavant la liste de nos fournisseurs de fil selon l’approche fondée sur le risque susmentionnée et conduirons des évaluations similaires si nous le jugeons nécessaire.

  • COTON BIOLOGIQUE

    Des t-shirts en coton biologique font partie du catalogue de produits de la marque Anvil® (AnvilOrganicMC). Ces t-shirts sont tous faits avec du coton biologique certifié en fonction du programme biologique national du département américain de l’agriculture (USDA). Parmi les avantages environnementaux du coton biologique, mentionnons les suivants :

    • la réduction de la quantité de produits chimiques qui se retrouve dans l’air, le sol et l’eau;
    • l’utilisation de méthodes agricoles, dont la rotation des cultures comme façon naturelle de préserver le sol et d’éviter les organismes nuisibles, ainsi que la couverture des cultures afin de fertiliser le sol;
    • l’utilisation d’insectes utiles et d’autres organismes pour contrôler la population d’organismes nuisibles; le sarclage mécanique ou manuel plutôt que chimique;
    • l’absence de l’utilisation de graines génétiquement modifiées.

  • Polyester recyclé

    Le t-shirt AnvilSustainableMC est un produit novateur fabriqué avec du tissu fait à 50 % de coton filé certifié biologique et à 50 % de fibres de polyester recyclé PET post-consommation. Le polyester recyclé PET est principalement fait à partir de bouteilles de plastique. Parmi les avantages environnementaux du polyester recyclé, notons :

    • Des économies énergétiques (consommation de mazout) tout au long du processus de production du polyester classique;
    • La réduction des émissions de gaz à effet de serre et de l’utilisation de produits chimiques au cours du processus de production.

  • Minerais de conflit

    Le Code de conduite de Gildan, qui est appliqué à l’ensemble de nos installations et à celles de nos fournisseurs externes, illustre notre engagement à nous conformer aux normes les plus strictes en matière de respect des droits de la personne, des relations de travail et de l’environnement. Gildan est engagée à s’approvisionner en produits et en matières premières auprès de fournisseurs qui adoptent des pratiques responsables.

    En 2012, la Securities and Exchange Commission américaine a établi certaines exigences de divulgation pour les sociétés cotées en bourse afin d’identifier et de divulguer les produits contenant des « minerais de conflit » (la « Règle sur les minerais de conflit »). Parmi ces minerais, citons le columbite-tantalite (coltan, c.-à-d. le tantale), la cassitérite (c.-à-d. l’étain), le wolfram (c.-à-d. le tungstène) et l’or (ainsi que les produits dérivés) qui proviennent de la République démocratique du Congo et des pays limitrophes. La Règle sur les minerais de conflit a été adoptée en réponse aux inquiétudes relatives aux violations des droits dont étaient victimes les travailleurs et le peuple indigène de cette région; et à l’utilisation des revenus de la vente de ces minerais pour financer les conflits régionaux.

    Gildan s’est engagée à éviter l’utilisation de minerais de conflit dans les produits que nous fabriquons ou achetons. Dans le cadre de cet engagement, un programme a été mis en œuvre afin d’assurer le respect de nos obligations relatives à la Règle sur les minerais de conflit. Notre programme de conformité comprend des parties du Guide OCDE sur le devoir de diligence pour des chaînes d’approvisionnement responsables en minerais provenant de zones de conflit ou à haut risque; de même qu’un processus visant à déterminer si l’un ou l’autre des minerais de conflit pourrait potentiellement se retrouver dans nos produits. Nous demandons aussi à tous nos fournisseurs de composantes métalliques utilisées dans nos produits d’attester par écrit que toutes les matières premières et tous les produits qu’ils nous fournissent sont exempts de minerais de conflit.

    D’après les résultats de notre vérification préalable et des processus mis en œuvre dans le cadre de notre programme de conformité, Gildan a déterminé que rien ne laisse croire que l’étain, le tantale, le tungstène et l’or utilisés dans certaines composantes métalliques utilisées dans nos produits proviennent des pays concernés. Conformément à la Règle sur les minerais de conflit, Gildan a déposé son rapport de divulgation le 31 mai 2016 et continue de déposer ce rapport de divulgation annuellement.

JE VEUX PARTAGER CETTE PAGE